• lien ANRAT
  • lien ACORAM
  • lien ANORAA
  • lien ANORGEND
  • lien GORSSA
  • lien FNASOR
  • Les autres associations
AddThis Social Bookmark Button

 

logo CIORLa CIOR (Confédération interalliée des officiers de réserve) est aujourd’hui une organisation cadre affiliée à l’OTAN. A caractère non politique et sans but lucratif, elle regroupe les associations nationales des officiers de réserve des pays membres.

 

En cohérence avec ses activités nationales, l'UNOR participe aux actions internationales dans le cadre de la CIOR. Au centre des échanges entre les associations interarmées d’officiers de réserve qui la composent, la CIOR, créée en 1948, est reconnue tant par les ministères de la Défense des 28 nations de l’Alliance atlantique (auxquelles s’ajoutent une dizaine de pays partenaires), que par le comité militaire de l’OTAN. Elle représente plus d’un million d’officiers de réserve.

 

Chaque année, le président de la CIOR est invité à prendre la parole au sein du comité militaire de l’OTAN pour parler de l’activité de la confédération et pour restituer les conclusions des travaux menés.

 

 

Une filière d’excellence

La CIOR est une filière d’excellence pour former les officiers de réserve à l’international. Elle a pour but de former les officiers de réserve aux procédures de travail dans le cadre de la coopération internationale et de la coalition. Les travaux en comité, l'atelier des jeunes officiers de réserve et la compétition sportive militaire concourent, de par leur spécificité, au développement des connaissances et des compétences du réserviste, tant sur le plan personnel que militaire ou professionnel.

Des évènements phares comme son symposium et son séminaire géopolitique, ainsi que les travaux de ses différents comités permettent d'inscrire également la CIOR dans un rôle de laboratoire d'idées. En effet, certains « produits » de la CIOR sont utilisés et valorisés au niveau des ministères des Nations qui composent l’Alliance et la CIOR.

 

Une délégation française active

La France est représenté au sein de la CIOR par sa délégation menée par le colonel (R) Jacques Vitrolles (président de l’UNOR), assisté du chef d’escadron (R) Michel Roucaud, secrétaire de la délégation française et vice-président de l’ANORGEND.

Les membres de la délégation, issus de toutes les armées, interviennent comme délégués au sein des différents comités et structures de formation : défense & sécurité (DEFSEC), actions civilo-militaires (CIMIC), partenariat pour la paix (PfP&O), groupe de travail symposium (SWG), groupe de travail communication (PAWG), affaires juridiques (LEGAL), atelier des jeunes officiers de réserve (AJOR), académie des langues (ACL), compétition militaire (MILCOMP).portrait Michel Roucaud

Les délégués français ont pour mission d’accroître la valeur ajoutée de la CIOR en développant la formation individuelle et les prospectives des réserves à l’international.

Le dispositif mis en place actuellement assurera la pérennité du rôle de la France dans la CIOR et constituera un relais non négligeable de la politique de la présidence française de la CIOR pour les années 2012-2014.

Durant ces deux ans, la délégation française gardera la présidence d’un comité : le comité civilo-militaire (CIMIC). Ce comité développera, dès cette année, l’exercice civilo-militaire annuel ouvert aux réservistes et aux personnels d’active des membres de l’alliance afin de partager les bonnes pratiques en matière d’actions civilo-militaires.