• lien ANRAT
  • lien ACORAM
  • lien ANORAA
  • lien ANORGEND
  • lien GORSSA
  • lien FNASOR
  • Les autres associations
AddThis Social Bookmark Button

 

 

L’UNOR, de par ses statuts, ne participe pas à la politique, ni à la polémique et s’interdit de commenter le fond de l’affaire médiatique « Benalla ».
Il est toutefois indispensable, alors que les auditions parlementaires sont terminées et qu’une motion de censure a été débattue à l’Assemblée Nationale, de pouvoir enfin communiquer et de rappeler le rôle indispensable de la réserve, auprès de l’active, qui, ensemble, protègent la population française au quotidien, aussi bien dans les piliers Défense et Sécurité.

 

 

 

 

Communiqué de presse du LCL (R) Philippe RIBATTO, Président national de l’UNOR, suite à l’affaire « Benalla »


Le mercredi 1er août 2018


L’UNOR, de par ses statuts, ne participe pas à la politique, ni à la polémique et s’interdit de commenter le fond de l’affaire médiatique « Benalla ».

 

Il est toutefois indispensable, alors que les auditions parlementaires sont terminées et qu’une motion de censure a été débattue à l’Assemblée Nationale, de pouvoir enfin communiquer et de rappeler le rôle indispensable de la réserve, auprès de l’active, qui, ensemble, protègent la population française au quotidien, aussi bien dans les piliers Défense et Sécurité.

 

La réserve opérationnelle, la réserve opérationnelle d’experts dont les commentateurs ont mis en exergue la particularité et la rapidité de recrutement, et la réserve citoyenne, ont pour point commun de rassembler des hommes, des femmes, de tous les âges, de tous les niveaux, qui destinent une partie de leur temps, de leur énergie pour Servir la France, ses concitoyens et ses valeurs.

 

Qu’il s’agisse des jeunes gens, souvent sans passé militaire (Ab initio), volontaires pour s’engager en guise de réponse aux attentats à partir de 2015 ou des plus anciens qui ont effectué un service national ou enfin de ceux qui ont terminé leur temps dans l’active, TOUS prennent sur leurs vacances, leur temps familial et/ou sur leur temps de loisirs pour se former, s’instruire, s’entraîner, afin d’être opérationnels sur le terrain, ne formant qu’une seule armée : l’armée française.

 

De même, les réservistes citoyens mettent leurs réseaux et leurs connaissances au profit des Armées et services, afin d’étendre et faire rayonner le lien Armées/Nation.

 

Tous nos camarades, ainsi que les 22 000 adhérents des associations et de l’UNOR qui la composent, ont pu se sentir blessés par les insinuations ou les conclusions hâtives. Nous regrettons fermement les errements, les vulgarisations sans discernement qui ont pu faire passer, les réservistes, « citoyens deux fois » comme le rappelait fréquemment Sir Winston Churchill, pour des affairistes évoluant en eaux troubles.

 

L’UNOR dit NON aux amalgames entendus par certains, moins soucieux d’édicter des vérités sur nos engagements que de faire sensation au profit de leurs intérêts.

 

Clairement nous réaffirmons l’honneur d’être réserviste et la générosité que cela implique d’être au service de son pays !

 

Vive la réserve ! Vive la France !