• lien ANRAT
  • lien ACORAM
  • lien ANORAA
  • lien ANORGEND
  • lien GORSSA
  • lien FNASOR
  • Les autres associations
AddThis Social Bookmark Button

 

 

 

 

En quoi consiste la réserve de la Gendarmerie nationale ?

 

La réserve opérationnelle de la gendarmerie renforce l'action des unités d’active et les structures de commandement. Les réservistes contribuent directement, aux côtés de leur camarades d'active, à la production de sécurité (garantir la protection des personnes et des biens, renseigner, alerter, porter secours) comme à la bonne exécution des lois.

 

 

La réserve de la Gendarmerie nationale est constituée de deux composantes
 

La réserve opérationnelle et la réserve citoyenne.

- Les réservistes sous ESR sont convoqués pour renforcer temporairement les unités de gendarmerie proches de leur domicile.

- La réserve citoyenne est fondée sur l'engagement personnel, désintéressé et effectué dans un esprit de neutralité de bénévoles issus de la société civile, désireux de se rendre utiles pour l'Institution et affichant un haut degré d'expertise dans les domaines juridique, des nouvelles technologies, de la communication, des finances ou de l'immobilier, entre autres.

 

 

Quelles sont les missions ?

 

Les réservistes sous ESR sont convoqués pour renforcer temporairement les unités de gendarmerie proches de leur domicile et participer notamment :

- au service quotidien des unités (patrouille de surveillance, contact avec la population, aide, conseil et secours) ;

- à la sécurité de manifestations sportives ou culturelles ;

- à des dispositifs de recherches ;

- à des missions de sécurité publique ou de lutte contre la délinquance ;

- à des mesures exceptionnelles de sécurité telles que le plan VIGIPIRATE ;

- à la gestion des conséquences des catastrophes naturelles ou accidentelles ;

- à l'encadrement des sessions de JDC ou de formation des réservistes ;

 

Le temps consacré à ces activités peut aller jusqu’à 30 jours par an.

 

 

Quelles sont les conditions d'admission ?

 

- Être de nationalité française.

- Être âgé de 17 ans au moin.

- Avoir satisfait aux obligations du service national, avoir suivi la JAPD ou la JDC.

- Avoir une bonne condition physique.

- Être apte moralement et psychologiquement.

- Être détenteur du diplôme de gendarme adjoint de réserve (DGAR), obtenu à l'issue d'une préparation militaire encadrée par la gendarmerie. Pour en savoir plus sur la préparation militaire en gendarmerie (PMG), cliquez ici.

 

Demande d'informations en cliquant ici.

 

Le contrat d’engagement à servir dans la réserve opérationnelle (ESR) de la gendarmerie consacre le volontariat du réserviste. La signature du contrat est suivie d’une affectation dans la réserve opérationnelle après reconnaissance préalable de l’aptitude de l’intéressé à participer à des activités militaires.

 

 

Épreuves et inscriptions

 

Épreuves :

Les candidats sont soumis à un test psychotechnique qui se déroule sur une journée, en région.

 

Inscriptions :

Le recrutement est permanent. Vous pouvez vous inscrire dans la brigade de gendarmerie la plus proche de votre domicile ou auprès du centre d'information et de recrutement de votre région, joignable au 0820 220 221.

 

 

Pièces à fournir pour constituer le dossier de candidature

 

- Deux photographies d'identité récentes et en couleur ;

- Une photocopie recto verso de la carte nationale d'identité en cours de validité ;

- Une photocopie du certificat du service militaire ou de l'attestation de dispense délivrée par la Direction du Service National, ou une photocopie du certificat de participation à la JAPD ou JDC ;

- Une photocopie de la décision du bureau du service national de rattachement attestant de l'aptitude au service après avis d'une commission de réforme des militaires ;

- Une photocopie du permis de conduire ;

- Une autorisation parentale ;

- Un justificatif de domicile ;

- Une photocopie du diplôme le plus élevé.

 

 

La carte de réserviste et la tenue

 

La carte :

Les officiers, sous-officiers et militaires du rang de réserve ayant souscrit un ESR sont détenteurs d’une carte professionnelle électronique leur permettant de justifier de leur qualité de réserviste de la gendarmerie nationale et d'accéder aux applications informatiques, au même titre que les personnels d'active.

 
La tenue :

Les personnels sous ESR sont dotés d’un paquetage de service courant et d’un paquetage réduit de campagne. 

 

 

Le déroulement de carrière

 

Les officiers, sous-officiers et militaires du rang de réserve sont prioritairement affectés en unités territoriales, éventuellement en état-major.

L’avancement a lieu exclusivement au choix et sous conditions.

Les réservistes peuvent, sous certaines conditions, se porter candidat pour suivre le cursus de formation des officiers de réserve.

 

 

Limite d'âge et rémunération journalière

 

Les limites d’âge des réservistes sont celles des cadres d’active définies par le statut général des militaires augmentées de cinq ans (cf. tableau des limites d'âge). Pour les militaires du rang, elle est actuellement de 50 ans.

Chaque période d’activité fait l’objet d’une convocation qui ouvre droit à une rémunération journalière et éventuellement à des indemnités de déplacement et d’alimentation. Le calcul est effectué sur la base d’un militaire célibataire, sans enfant à charge. Les rémunérations évoluent en fonction de la situation de famille. Des indemnités de déplacement et de repas peuvent s’y ajouter, ainsi que d'éventuels frais de mission.

 

 

Comment suivre l'actualité de la réserve de la Gendarmerie nationale ?

 

Toute l'actualité de la réserve militaire est sur :

- le site Internet de la Fédération nationale des réservistes opérationnels et citoyens

de la Gendarmerie nationale (ANORGEND).

- le site Internet de l'Union nationale des officiers de réserve et des organisations de réservistes (UNOR)

 

 

Renseignements sur le site Internet "Moyen d'INformation Opérationnelle et de Traitement AUtomatisé de la Réserve"

MINOT@UR

 

 

 

À lire également

 

  

Devenir réserviste dans les Armées.

 

 

 

 

Devenir réserviste dans la Police nationale.

 

 

 

Source : http://www.gendarmerie.interieur.gouv.fr - http://www.anorgend.org